Articles

Reflex Smile

 Chirurgie réfractive de la myopie: Comparaison des résultats visuels obtenus par RELEX/SMILE et LASIK

De nombreuses études paraissent sur l’efficacité, la sécurité et la prédictibilité du RELEX/SMILE, nouvelle technique chirurgicale réfractive où un lenticule intra stromal est créé par un laser femtoseconde puis extrait manuellement par une petite incision, avec la technique classique du FEMTO-LASIK.

Une étude comparative est menée sur 60 patients répartis en deux groupes, 30 ayant eu un femto LASIK et 30 ayant eu un SMILE. La technique d’ablation d’un lenticule intrastromal RELEX SMILE, utilise le laser femtoseconde Visumax. La technique de LASIK classique est réalisée avec le laser femtoseconde Visumax pour la découpe du volet et le laser Excimer Mel-80 pour la photoablation. Le suivi post opératoire s’est fait à 1 jour, 1 semaine, 1 mois et 3 mois. Les résultats présentés concernent les acuités visuelles, la réfraction post opératoire, la mesure aberrométrique et l’évaluation subjective du confort après intervention pour les patients.

REFLEX/SMILE et Femto-LASIK sont des techniques fiables de correction des myopies associées ou non à un faible astigmatisme.

 

 

 

Reflex Smile

TECHNIQUE REFRACTIVE FLEX-SMILE

Cette technique proposée par certains fabricants de laser, permet de réaliser une intervention de chirurgie réfractive tout laser avec le seul laser fentoseconde. Le laser excimer n’est plus utilisé pour effacer le défaut visuel. Il s’agit d’une technique différente qui permet de dessiner au laser à l’intérieur de la cornée, une lentille optique, qui correspond exactement à votre défault de vision.

La procédure ReLEx-SMILE est une nouvelle chirurgie cornéenne utilisant le laser femtoseconde pour la découpe cornéenne et la création d’un lenticule intrastromal qui est ensuite extrait manuellement. Cette chirurgie est a priori moins invasive qu’un Lasik conventionnel, a l’avantage de ne pas présenter ou de limiter les complications liées à la création d’un capot (invasion épithéliale, sécheresse oculaire) et pourrait diminuer le risque d’ectasie en altérant moins la biomécanique cornéenne.

Une fois ce laser réalisé en 10 secondes, le chirurgien retire cette lentille, pour éliminer le défault visuel. Cette technique peut être intéressante pour les patients qui ne peuvent pas bénéficier d’une technique classique par LASIK. Il s’agit d’une procédure de seconde intention qui tend à se développer. Elle apporte en théorie, plus de simplicité, mais certains problèmes se posent pour une retouche éventuelle de la correction.

Vous pouvez évoquer cette technique, avec votre ophtalmologiste. Il doit pouvoir disposer de cette technique, s’il travaille dans un centre de pointe.

Femto Lasik

Chirurgie réfractive : présentation

La chirurgie réfractive regroupe les opérations des yeux au laser destinées à réduire leur dépendance à une correction optique en lunettes ou lentilles de contact. Elle permet de corriger de manière définitive la vision des patients dont l’œil, dit amétrope, présente un défaut optique (amétropie) provoquant un flou visuel permanent. Les amétropies opérables comportent : myopie, hypermétropie, astigmatisme, presbytie. Ces défauts optiques traduisent le fait que les rayons lumineux captés ne sont pas ou pas tous focalisés dans le plan de la rétine. Après l’intervention, le patient devient emmétrope : il bénéficie d’une indépendance accrue voire totale à sa correction en lunettes ou lentilles.

Le LASIK et les techniques de laser de surface (PKR) sont les actes les plus pratiqués pour corriger la vision, et elles représentent même parmi les opérations des yeux parmi les plus pratiquées dans le monde, toutes spécialités confondues. La chirurgie des yeux à visée réfractive est effectuée sous anesthésie locale ( collyres anesthésiants) en ambulatoire (pas d’hospitalisation) et de le plus souvent de manière bilatérale (en chirurgie réfractive au laser excimer, les deux yeux sont opérés le même jour dans la grande majorité des cas).

Les opérations des yeux à visée réfractive exigent un bilan préopératoire soigneux, une technique de correction chirurgicale précise et moderne, ainsi qu’une information claire, loyale et objective du chirurgien à son patient. Tous les yeux ne sont pas opérables, et les résultats de la chirurgie dépendent non seulement de la qualité technique de l’acte effectué, mais aussi du choix pertinent de l’indication chirurgicale.